Accueil » études françaises » La Littérature Négro-africaine: Cours Complet PDF

La Littérature Négro-africaine: Cours Complet PDF

ADVERTISEMENT

Télécharger Cours de Littérature Négro-africaine PDF S6 pour Bachelor et Licence en Etudes Françaises. Département de Langue et de Littérature Françaises s6. Plus QCM, exercices corrigés, examens, livres… Tout en PDF, Tout est gratuit.

Table des matières

    Présentation sur Littérature Négro-africaine

    Cours de la Littérature Négro-africaine PDF
    Cours de la Littérature Négro-africaine

    Héroïsme et révolte

    La situation coloniale génère chez les personnages des romans africains un malaise entraînant des comportements à la hauteur de leur condition de colonisés, mais aussi parfois des attitudes irrationnelles et névrotiques que les colonisateurs n’arrivent pas à comprendre. De ce point de vue, Sembene Ousmane, en tant qu’observateur et analyste de la situation du colonisé est conscient du fait que la domination coloniale génère des troubles psychologiques chez l’individu, et qui diffèrent suivant l’acuité de la domination. Il résulte ainsi, dans l’œuvre littéraire, chez le personnage une sorte de délire verbal provoqué par la difficulté de parler et de s’exprimer. Au contraire, l’écrivain, figure emblématique de la lutte et de l’éveil des consciences se rend compte de la nécessité d’une expression littéraire et artistique. Et c’est justement ce que fait Sembene Ousmane dans Les bouts de bois de Dieu, roman de dénonciation et de révolte. La parole y est donnée aux grévistes africains qui se soulèvent contre l’oppression coloniale. Si le colonisateur procède à un véritable gommage d’une culture africaine enracinée dans le temps, à travers l’aliénation du peuple, on assiste parallèlement à un réveil de la communauté africaine, à une prise de conscience identitaire et une volonté de revalorisation culturelles dont l’œuvre romanesque de Sembene Ousmane est l’un des symboles les plus remarquables. Dès lors, on ne peut récuser l’assertion selon laquelle le projet des écrivains africains s’inscrit largement dans un processus de revalorisation et de réanimation positive.

    De ce point de vue, Bakayoko est un héros parce qu’il incarne la conscience de son peuple. Personnage à la personnalité forte, il est le meneur et l’éveilleur des consciences, bien que son apparition dans le roman ne soit pas fréquente et sa présence textuelle ne soit pas forte. Son esprit guide l’action des grévistes qui s’engagent dans une lutte acharnée contre l’exploitation étrangère. Bakayoko possède les caractéristiques d’un être fort par une longue expérience de combat contre le système colonial. Mis symboliquement au devant de la scène, il inspire les grévistes dont les actions sont déterminantes dans la transformation de l’ordre social établi. En définitive, la notion de héros dans Les bouts de bois de Dieu relève de procédés structuraux internes à l’œuvre et principalement de procédés à référence à des systèmes de valeur, donc à une vision des choses et du monde. Bakayoko n’est véritablement un héros que parce qu’il assume et incarne les valeurs de l’auteur, lequel s’efforce de véhiculer à travers son aura des messages prônant le changement, l’équité et le progrès Et c’est en cela que Sembene Ousmane est un romancier engagé. Si Bakayoko dans Les bouts de bois de Dieu n’organise pas l’univers fictif, tâche assumée par un narrateur extérieur, il assure la fonction de renvoi à un univers culturel et social africains.

    ADVERTISEMENT

    Espace, réalisme et signification

    L’espace dans lequel se déroule généralement le roman africain est un espace tragique et symbolique. C’est cet espace tragique du silence, de l’absence qui constitue le noyau de la fiction. L’espace entretient des relations étroites avec le personnage, relations dictées par le fait que le personnage fréquente l’espace qui est son abri et son support. C’est dans cette perspective, alors, que doit être perçue l’inter-influence des deux : le personnage porte les signes de son milieu et réciproquement, ce milieu sert de cadre à l’action du personnage. Cette dialectique fait que l’espace détermine, entre autres, les rapports qui se tissent entre les personnages. Les lieux dans lesquels le protagoniste opère ont un impact sur le mode d’existence de celui-ci. En somme, le personnage laisse des empruntes dans l’espace qu’il fréquente, et vice versa. Ainsi, l’espace romanesque négro-africain de la période coloniale est caractérisé par la dualité. D’une part, nous avons l’espace du colonisateur, d’autre part celui du colonisé. Le premier est euphorique, le second est dysphorique. Rien ne semble les unir. La dualité spatiale fait ressortir deux blocs radicalement opposés.

    ADVERTISEMENT

    D’emblée, cette dichotomie pose au personnage le problème d’intégration tout en gardant le sentiment d’appartenance à l’espace négatif. Sachant que l’entrée à l’intérieur du quartier européen ne peut pas être sereine, le personnage est tourmenté. Dans le cadre de cette distinction entre les deux espaces, il est à noter qu’à l’ordre de l’espace européen s’oppose le désordre de l’espace indigène. Dans Les bouts de bois de Dieu, l’espace qui sert de cadre à l’action des grévistes est placé sous le signe du désordre et de la promiscuité. L’indigène va jusqu’à y perdre son humanité puisqu’il s’y trouve pris entre le marteau de la misère et l’enclume de l’aliénation. L’espace du colonisateur est, au contraire, celui de la richesse et de l’opulence. Cette logique antithétique va de pair avec les relations entre les Blancs et les Noirs et explique l’idéologie coloniale.

    L’espace du colonisateur est le fief d’une civilisation monstrueuse qui aliène l’indigène. Il est géographiquement séparé de celui du colonisé, isolé. Ainsi, les comportements des personnages sont l’expression continuelle de leur psychologie. Ils sont la traduction d’un état d’âme, d’un tempérament. Cela s’applique aux personnages Les bouts de bois de Dieu, roman réaliste à plusieurs égards. Des incidents nous transmettent des messages concernant leur personnalité. La vision réaliste apparaît ainsi dans le fait qu’il y a un accord entre le personnage de roman et la réalité vécue. Les actions et les désirs des personnages trouvent un support réaliste qui leur donne une certaine intelligibilité. C’est d’ailleurs des désirs humains. On est proche de la réalité. Dans le roman de Sembene Ousmane, on trouve la résurrection volontaire d’un passé vécu ou d’une réalité côtoyée. Influencé par la tradition romanesque occidentale classique, l’auteur mêle une chronique historique de la grève des cheminots noirs du Dakar-Niger et une histoire fictive dont les éléments versent dans l’épique, à travers la mise en scène de personnages singuliers. S’il est vrai que le romancier ne copie pas à la lettre des faits historiquement repérables, il n’en demeure pas moins vrai que le passage de ces faits à la fiction les dote d’une grande épaisseur. Toujours est-il que la matière historique du roman a pour source les annales de l’histoire du mouvement ouvrier noir dont la genèse était dictée par la lutte contre le capitalisme, bras droit du colonialisme.

    Télécharger Cours de la Littérature Négro-africaine PDF

    Cours de Littérature négro-africaine – PDF

    Le roman en Afrique noire francophone: tendances et structures

    L’esthétique romanesque de Sembêne Ousmane

    Autres Modules des Etudes Françaises

    Tourner à la page principale des études françaises pour voir la totalité des modules des différents niveaux.

    Ou visiter directement ces cours proposés à partir de ces liens ci-dessous:

    ADVERTISEMENT

    Partager avant de sortir

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.